Actualités

Deux bonnes nouvelles pour s’amuser à Longueuil

Deux bonnes nouvelles pour s’amuser à Longueuil
Parc des Hirondelles de Longueuil
Juliette Poireau
le 22 juin à 15:00

Lors de la séance du conseil du 16 juin, les élus ont adjudiqué trois contrats pour la fourniture et l’installation de structures récréatives pour enfants dans huit parcs de Longueuil, en plus d’obtenir une recommandation favorable de la Commission du transport actif et de la circulation pour la mise en place d’un projet pilote de jeu libre dans la rue.

Les parcs qui auront de nouveaux équipements récréatifs sont Portneuf, Berthelet, des Hirondelles, Moreau, Lucien-Tapin, Roch-Sénéchal, Rolland et Jean-de-Lalande. La réalisation des travaux commence dès cette année et fait partie du Programme des dépenses en immobilisations.

L’objectif et d’offrir davantage de lieux rassembleurs, conviviaux et sécuritaires pour les jeunes et les familles des secteurs concernés.

Dans la même optique, afin d’encourager l’activité physique et favoriser la sociabilité, un projet pilote de jeu libre dans la rue devrait se déployer l’été prochain, en 2021.

Ainsi, une trentaine de rues de Longueuil pourra accueillir le jeu libre, soit une rue obligatoire par district pour un maximum de deux par district. La rue devra être résidentielle, afficher une vitesse de 40 km/h et avoir un débit journalier annuel moyen inférieur à 500 véhicules pour être admissible au projet pilote.

Par contre, à noter que les rues situées à proximité d’un parc, d’une école, d’un générateur de déplacement, comme un commerce, ou d’un circuit de transport collectif sont exclues.

Afin qu’une rue fasse partie de ce projet pilote et puisse accueillir le jeu libre l’été prochain, ce sont les citoyens de l’artère concernée qui devront déposer une demande de participation.

Rappelons qu’à l’initiative de Longueuil Citoyen, le conseil municipal du 2 juillet 2019 avait mandaté la Commission du transport actif et de la circulation afin que la Ville de Longueuil envisage d’autoriser d’ici avril 2020 le jeu libre sur certains chemins publics. L’urgence sanitaire liée à la COVID-19 avait cependant retardé l’étude en commission.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.