Actualités

Des vidéos humoristiques pour sensibiliser les commerces aux personnes handicapées

Des vidéos humoristiques pour sensibiliser les commerces aux personnes handicapées
Emilie Tremblay
le 05 juin à 10:55

Un groupe d’élèves de quatrième secondaire de l’école André-Laurendeau ont vu le fruit de trois semaines d’efforts mardi après-midi, alors que des vidéos de sensibilisation sur la réalité des personnes à mobilité réduite ont été diffusées et remises à l’Association des personnes handicapées de la Rive-Sud Ouest (APHRSO).

Dans le cadre d’un cours de cinéma, les 26 élèves se sont plongés dans la réalité des personnes avec des limitations fonctionnelles pour écrire, scénariser, filmer et jouer dans ces courtes vidéos d’une minute trente montrant des défis auxquels celles-ci font face dans la vie de tous les jours.

Les étudiants ont été encadrés par leur enseignante, Christine Paquette, elle-même à mobilité réduite, et un ancien élève de l’école, Nicolas Moreau, qui s’est aussi chargé du montage et de la production finale des capsules.

Le résultat : cinq vidéos qui « font rire jaune », selon la directrice générale de l’APHRSO, Nancy Côté. Celles-ci abordent des sujets allant des cabines de toilette faussement adaptée, au séchoir à mains trop haut qui laisse derrière une coiffure infernale, en passant par l’absence d’un plan d’urgence pour les personnes à mobilité réduite.

Si les mises en situation ont des solutions concrètes, pour certaines d’entre elles le meilleur coup de main vient d’une personne bien intentionnée, a expliqué Nancy Côté. « Même dans un monde idéal où les installations prennent en compte les personnes handicapées, on aura toujours besoin de l’aide humaine, et ça, c’est à la portée de tous. »

Pour plusieurs élèves, c’était aussi l’occasion d’entrer en contact avec la réalité des personnes à mobilité réduite. « On n’a pas le réflexe de penser aux personnes en fauteuil roulant, alors ça nous a fait réfléchir au fait qu’on est parfois un peu égoïstes. On pense que parce qu’on a accès à un endroit, tout le monde y a accès aussi », a souligné Nadège Bergeron.

Pour une autre étudiante, Kim Arsenault, le projet a été l’occasion d’approfondir son ouverture aux personnes en situation de handicap. « On se dit ouvert d’esprit, mais on pourrait en faire plus », a-t-elle affirmé.

Les capsules seront diffusées une à une au cours de l’année par l’APHRSO, dans le cadre de la campagne « Pour un Québec accessible », qui vise à sensibiliser la population et les décideurs aux enjeux d’accessibilité aux commerces et aux services de proximité pour les personnes à mobilité réduite.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.