Actualités

Démantèlement du blocus ferroviaire de Saint-Lambert

Démantèlement du blocus ferroviaire de Saint-Lambert
Juliette Poireau
le 24 février à 10:00

Vendredi soir, le 21 février, après trois jours de manifestations illégales, le Service de police de Longueuil a procédé au démantèlement du campement érigé sur la voie ferrée à Saint-Lambert en soutien à la communauté autochtone.

Après l’adoption d’une injonction jeudi matin, cette dernière a été remise aux manifestants à 19 heures la même journée ordonnant leur départ immédiat. Les contestataires sont toutefois restés jusqu’au lendemain soir.

Lors d’un point de presse à 22 heures, vendredi, les protestataires ont annoncé qu’ils pliaient bagage. Ils sont partis dans le calme, évitant ainsi tout conflit musclé, ce que souhaite éperdument le premier ministre du Canada, Justin Trudeau. La procédure de démantèlement s’est faite par négociations entre les manifestants et les policiers.  

En revanche, leur appui à la communauté wets’uwet’en demeure. Les militants se sont d’ailleurs adressés aux médias : « À tous ceux et celles qui ont à cœur les souverainetés autochtones ancestrales, il faut agir maintenant. Répondez à l’appel des chefs héréditaires. Bloquez par tous les moyens ponts, ports, routes et rails. Peu importe si la police coloniale déloge avec violence et mépris cette barricade, d’autres surgiront. »

La voie ferrée où s’est déroulée la contestation permet les déplacements des trains de marchandises du CN, le transport de passagers de VIA Rail et la traversée du train de banlieue exo3 de Mont-Saint-Hilaire. Dès le retrait des barricades, les marchandises du CN ont recommencé à circuler, VIA Rail a repris du service dimanche et la ligne du transport collectif exo fonctionne comme d’habitude depuis ce matin.

Par voie de communiqué, la Ville de Longueuil a tenu à souligner sa reconnaissance envers le travail des policiers impliqués dans l’opération. « Je tiens à souligner le professionnalisme des policiers du SPAL, dont le travail soutenu des derniers jours a mené au dénouement paisible du blocus et de la situation. Nos concitoyens pourront recommencer à utiliser à compter de lundi le train de banlieue grâce à eux », a déclaré Sylvie Parent, mairesse de Longueuil.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.