Actualités

Dans le cadre de la série Grands concerts l’Orchestre symphonique de Longueuil présente Les couleurs de Ludwig!

Dans le cadre de la série Grands concerts l’Orchestre symphonique de Longueuil présente Les couleurs de Ludwig!
sylvain
le 17 septembre à 05:10

COMMUNIQUÉ: La série Grands concerts 2016-2017 de l’Orchestre symphonique de Longueuil (OSDL), présentée par Hydro-Québec en collaboration avec Desjardins, vous propose Les couleurs de Ludwig, le jeudi 6 octobre prochain, à 20 h, à la salle Pratt & Whitney Canada du Théâtre de la Ville à Longueuil. Pour entamer sa 31e saison, l’OSDL, son directeur artistique et chef attitré Marc David et ses musiciens offriront deux des chefs-d’œuvre les plus aboutis du grand Beethoven. Ce premier concert marque aussi le retour à Longueuil du violoniste canadien Martin Beaver, merveilleux musicien de réputation internationale. En guise de hors-d’œuvre, un petit bijou imprégné de folklore de la jeune compositrice ontarienne Kati Agócs. Programme : Kati Agócs                              Shenanigan Ludwig van Beethoven          Concerto pour violon et orchestre en majeur (op. 61) Ludwig van Beethoven           Symphonie no 5, en do mineur (op. 67) Kati Agócs   Le langage musical et chaleureux de cette compositrice est empreint d’humanisme.  Shenanigan, pièce fort joyeuse, est inspirée du folklore traditionnel des Maritimes. Depuis sa création en 2011, son succès ne se dément pas et elle a été reprise plus de 10 fois par autant d’orchestres. Ludwig van Beethoven Le Concerto pour violon, son unique composition pour cet instrument, fait partie de la veine la plus souriante de Beethoven. L’une des œuvres phares de tout le répertoire du violon, ce concerto pur et lumineux sera interprété par Martin Beaver. La Symphonie no 5 et ses flots tumultueux est certainement la plus célèbre de Beethoven: en effet, qui n’en connaît pas au moins le début avec son motif dit « du Destin » (sol-sol-sol-mi bémol)?  Ces quatre notes fatidiques ont servi d’indicatif radiophonique en France durant l’occupation allemande et la 5e de Beethoven est ainsi devenue le symbole de la Résistance. Un incontournable de la saison et un événement sonore tout en contraste. Martin Beaver                                                                                                                        Né en 1967, il débute l’étude du violon dès l’âge de 4 ans, d’abord à Québec, puis à Winnipeg et Toronto. En 1988, il part en tournée au Québec et au Nouveau-Brunswick avec les Jeunesses Musicales du Canada et en 1990, il forme le duo Beaver-Parker avec Jamie Parker. En tant que soliste et musicien de chambre, il se produit dans la plupart des festivals canadiens, ainsi qu'aux États-Unis, en Écosse, au Japon et en Europe. Martin Beaver a rejoint le Tokyo String Quartet comme premier violon en 2002 et y est resté jusqu'à ce qu'ils se séparent en 2013. En tant que membre du Tokyo String Quartet, il a joué sur un violon Paganini-Comte Cozio di Salabue (circa 1727), prêté par la Nippon Foundation; ce violon fait partie du Quatuor Paganini,  qui est une collection d'instruments fabriqués par Antonio Stradivari. Il est connu pour son agilité technique, sa polyvalence, son ton chaud, et sa mémoire prodigieuse pour le répertoire de violon. Il joue actuellement sur un violon fabriqué par le luthier Nicola Bergonzi. Maintenant, du corps professoral de l'École Colburn à Los Angeles, il reste actif tant dans la musique de chambre et comme soliste, et a récemment créé le Montrose Trio avec le pianiste Jon Kimura Parker et le violoncelliste Clive Greensmith.  Les couleurs de Ludwig Jeudi 6 octobre 2016 à 20 h Salle Pratt & Whitney Canada du Théâtre de la Ville 150, rue de Gentilly Est, Longueuil Billetterie : 450 466-6661 ou sur OSDL.CA


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.