Actualités

COVID-19 RIVE-SUD : Vers une possible ouverture des camps de jour

COVID-19 RIVE-SUD : Vers une possible ouverture des camps de jour
Juliette Poireau
le 13 mai à 14:50

La Ville de Longueuil souhaite prendre les mesures nécessaires pour aider les camps de jour à ouvrir rapidement dès que la Santé publique l’autorisera. Habituellement, les camps de jour du Québec sont prêts à accueillir des jeunes à la fin du mois juin.

Ainsi, la Ville de Longueuil communiquera avec les organismes du territoire qui offrent des camps de jour afin de leur apporter tout le soutien logistique et financier dont ils ont besoin pour être capables de démarrer lorsque le feu vert sera donné. En effet, l’administration municipale identifiera les équipements, le matériel, les locaux et les ressources humaines additionnelles qui seront requis dans le contexte actuel de crise sanitaire.

« Les camps de jour offrent un service essentiel à notre population et particulièrement aux familles les plus défavorisées, nous devons donc nous assurer d’être prêts. La pandémie et les règles de distanciation sociale amèneront des défis supplémentaires et des ajustements devront nécessairement être faits », a déclaré la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, par voie de communiqué.

Vers une possible ouverture

Loisir et sport Montérégie a annoncé hier que « des guides de l’Association des camps du Québec (ACQ) et de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) seront très bientôt disponibles pour soutenir les municipalités et organisations dans leur offre de camps de jour. »

L’ACQ lancera d’ailleurs prochainement le Guide de relance des camps en contexte de COVID-19. Une Trousse d’outils pour le milieu des camps est également en préparation, semblable à celle conçue pour le milieu scolaire.

Du côté de la Direction de la santé publique, un guide d’ouverture des camps de jour et des camps de vacances sera publié sous peu.

Les dates d’ouverture et les modalités de fonctionnement des camps de jour seront communiquées lorsque les directives et recommandations de la DSP le permettront.

Néanmoins, de nombreuses activités seront annulées, notamment celles qui obligent des rassemblements et qui rendent la distanciation physique compliquée. On peut penser par exemple aux sorties au cinéma, au musée, ou dans les parcs qui demeurent fermés.

Les villes se tiennent prêtes

La Ville de Saint-Lambert annonce qu’elle est prête à offrir des camps de jour estivaux dès le 29 juin prochain, si la situation avec la COVID-19 le permet toujours. Obligée de se réinventer, Saint-Lambert annule toutes les sorties et de nombreuses activités de groupe, mais propose tout de même plusieurs façons de s’amuser. Les enfants de travailleurs essentiels pourront s’inscrire en ligne du 18 au 21 mai, et le reste de la population, le 23 mai.

La Ville de Beloeil compte également ouvrir les camps de jour le 29 juin, si tout va bien. Les inscriptions commenceront dès le 20 mai.

La Ville de Candiac n’avance aucune date d’ouverture des camps de jour, mais affirme qu’une « équipe travaille activement pour préparer une éventuelle ouverture avec une offre de camps de jour qui sera sécuritaire et qui respectera les consignes du gouvernement. »

Même scénario pour les villes de Mont-Saint-Hilaire, Saint-Basile-le-Grand, Sainte-Julie et d’autres qui se préparent à ouvrir, mais qui attendent les directives du gouvernement du Québec.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.