Actualités

COVID-19 RIVE-SUD : Résultats du premier déploiement d’une clinique de dépistage mobile à Longueuil

COVID-19 RIVE-SUD : Résultats du premier déploiement d’une clinique de dépistage mobile à Longueuil
Photo : TVRS
Juliette Poireau
le 27 mai à 15:15

Jeudi dernier, le 21 mai, marquait le début du déploiement d’une clinique de dépistage mobile sans rendez-vous à Longueuil. Les citoyens ayant été en contact avec une personne atteinte de la COVID-19 et ceux présentant des symptômes liés à cette maladie étaient invités à venir se faire tester.

La directrice de la santé publique de la Montérégie, Dre. Julie Loslier se dit « satisfaite » de ces trois premiers jours de tests à Longueuil.

Jeudi 21 et vendredi 22 mai, la clinique était située au centre communautaire Le trait d’union, au 3100 rue Mousseau, près du parc Champvert. 175 ont été effectués le premier jour et 230 le suivant.

Le lundi 25 mai, l’unité s’était déplacée au Centre Sénéchal où 275 tests ont été faits. « On voit une progression autant pour le nombre de citoyens présents que dans l’efficacité du personnel », détaille Dre. Loslier.

En raison de la chaleur intense des derniers jours, la clinique de dépistage n’a pas encore repris ses activités. Elle devrait rouvrir soit vendredi 29 mai ou lundi 1er juin, selon ce que rapporte Dre. Loslier.

Ensuite, la clinique mobile se déplacera à Saint-Hubert, mais le lieu exact n’est pas encore connu. La Direction de la Santé publique publiera les informations en temps et lieu sur les réseaux sociaux.

Pour l’instant, la clinique est dirigée par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Centre. Néanmoins, le deux autres CISSS pourraient aussi diriger leur propre clinique mobile prochainement.

« Le CISSS de la Montérégie-Est est actuellement en réflexion, mais a déjà trouvé un emplacement », explique Dre. Julie Loslier. Également, la directrice de la santé publique de la Montérégie nous apprend que la région serait en mesure d’accueillir trois cliniques de dépistage mobiles en même temps.

Rappelons que ce premier déploiement s’est fait à Longueuil, car 46 % des cas totaux de COVID-19 de la Montérégie sont concentrés dans l’agglomération de Longueuil.

Portrait de la pandémie en Montérégie

Dre. Julie Loslier confie qu’elle « aimerait vraiment observer une tendance à la baisse du nombre de cas actifs » dans la région. Toutefois, elle affirme qu’on se situe sur un plateau en ce moment.

De plus, étant également une Montérégienne, Dre. Julie Loslier souhaite voir un meilleur respect des consignes sanitaires. « Je remarque que le port du couvre-visage n’est pas encore dans l’habitude des gens et que les deux mètres de distance physique sont plus ou moins respectés, avoue-t-elle.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.