Actualités

COVID-19 RIVE-SUD : La culture loin d’être épargnée

COVID-19 RIVE-SUD : La culture loin d’être épargnée
Juliette Poireau
le 24 mars à 18:00

Le monde culturel a été l’un des premiers secteurs touchés par les mesures gouvernementales pour limiter la propagation du coronavirus, notamment avec l’interdiction des rassemblements de 250 personnes et plus et l’annulation de centaines d’activités.

Culture Montérégie joue le rôle de représentant du domaine culturel dans la région. Ainsi, l’organisation s'engage à relayer toutes informations nécessaires pour venir en aide aux artistes dans cette crise actuelle. Elle collabore avec les instances gouvernementales pour mettre en place des mesures de soutien.

L’organisation a créé un lien entre les artistes et les aides existantes pour que ces derniers sachent vers qui se tourner.

Pour mieux comprendre la réalité des artiste locaux, l’organisation a lancé un sondage à participation volontaire dans le but de faire le portrait de la situation dans la région. Nancy Bélanger, la directrice générale de Culture Montérégie, explique que ce portrait permettrait de voir ceux « qui tombent entre les mailles du filet », autrement dit qui se retrouvent avec peu de ressources. Elle soutient que « de nombreux artistes vivent déjà dans une situation économique précaire, et qu’il est nécessaire d’identifier les groupes les plus vulnérables ». « Il y a des gens qui non pas accès aux mesures gouvernementales proposées », ajoute-t-elle.

Ainsi, les résultats du sondage vont servir à élaborer de nouvelles mesures pour aider davantage les artistes.

La crise du coronavirus touche tous les métiers reliés à la culture, et l’écosystème se trouve fragilisé. « Les artistes, les diffuseurs, les techniciens, les présentations culturelles, tout le monde est touché », confie Nancy Bélanger.

La directrice générale salue le travail des différentes institutions culturelles qui poursuivent le rayonnement de la culture à travers les différents moyens de communications actuels, notamment avec Internet. « Les artistes continuent de nourrir la population, et il le faut. »

En effet, différentes activités culturelles ont lieu en ligne, comme la présentation de spectacles ou la visite de musées. Afin de maintenir le commerce de l’art, les artistes doivent se tourner vers des plateformes web, « tout le monde cherche à s’adapter », soutient Mme Bélanger.

À l’intérieur d’une crise dont on ne connait pas la durée, il est difficile de prédire l’avenir, et Nancy Bélanger ne le peut pas non plus. « Comment le monde culturel va-t-il réussir à passer à travers cette crise?, laisse-t-elle échapper, je n’ai pas la réponse, malheureusement… »

Pour participer au sondage, cliquez ici.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.