Actualités

Conversations de quartier : les citoyens sont invités à s'exprimer

Conversations de quartier : les citoyens sont invités à s'exprimer
Aimée Lemieux
le 16 octobre à 12:00

Pour réaliser un portrait social de la Ville de Longueuil appuyé sur des témoignages concrets, la Corporation de développement communautaire de l’agglomération de Longueuil (CDC AL) pilote « Conversations de quartier », des rencontres où la parole est donnée aux citoyens.

Les résidents du Vieux-Longueuil ont pu se prêter à l’exercice entre mai et juin dernier, alors que 14 conversations de quartier se sont tenues dans l’arrondissement. La vie sociale, l’accès aux services et aux activités ainsi que l’environnement physique, tel que l’aménagement urbain, le logement et le transport, sont notamment abordés.

« Les participants sont invités à nous parler des bons et des mauvais coups, de ce qui est à changer, de ce qui est prioritaire dans leur secteur », explique Maude Boulay, agente de développement et communication à la CDC AL.

Ces conversations s’inscrivent dans une démarche plus large, celle d’élaborer un portrait social pour l’ensemble de la Ville. Ces rencontres « servent à la partie qualitative » de cette étude en cours. La partie « quantitative », basée sur des statistiques, est issue de données relevées auprès de différentes instances, comme la Direction de santé publique de la Montérégie.

Ce portrait va ultimement « aider les acteurs sociaux, les organismes, la commission scolaire et la Ville elle-même à définir les priorités d’intervention » dans chacun des arrondissements, indique Mme Boulay. Les enjeux, les problématiques, mais aussi les forces du milieu sont donc mis en lumière.

Jusqu’à maintenant, la Corporation se réjouit du taux de participation, qui est « excellent par rapport à d’autres recherches équivalentes ». En moyenne, 12 à 15 personnes se présentent aux rencontres.

Les conversations de quartier viennent tout juste de se terminer dans l’arrondissement de Saint-Hubert. La CDC AL doit maintenant rencontrer les résidents de Greenfield Park à la fin du mois de novembre.

L’appui financier de Centraide du Grand Montréal et de la Ville de Longueuil permet la tenue de cette démarche participative, nous explique l'organisme de l’agglomération de Longueuil.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.