Actualités

Conseil municipal jeunesse de Sainte-Julie : des idées plein la tête !

Conseil municipal jeunesse de Sainte-Julie : des idées plein la tête !
Pascal
le 04 mai à 00:00

La salle du conseil de Ville de Sainte-Julie semblait plus bondée qu’à l’habitude, et les visages des conseiller municipaux, plus jeunes, aussi. C’est que Sainte-Julie organisait hier soir son conseil municipal jeunesse, un événement qui permet aux élèves du secondaire de la municipalité de vivre l’expérience d’une séance du conseil municipal. Neuf conseillers et un maire ont présenté, parfois conjointement, sept idées qu’ils aimeraient voir réalisés dans leur ville. Parmi les projets, on retrouvait la construction de modules d’exercice et d’hébertisme pour les jeunes et les moins jeunes, des oasis pour la reproduction des papillons monarques, la création d’un camp de jour pour les 13-15 ans, l’organisation d’une marche en forêt à travers le Québec et l’ajout d’un onglet sur le site web de la Ville pour promouvoir l’emploi des étudiants. Cendriers près d’une école ? Deux élèves ont également présenté un projet qui consiste à l’installation de cendriers près de l’école secondaire du Grand-Coteau. Si le projet pouvait soulever des questions quant à sa nécessité, l’apprentie conseillère Élodie Lalonde a tôt fait d’en établir le bien-fondé. «Il y a une loi qui oblige les professeurs à fumer à au moins neuf mètres de l’école, et donc ils se retrouvent au même endroit. Mais les mégots se retrouvent au sol dans un tas. Ce n’est pas très agréable, lorsqu’on se promène», a-t-elle expliqué dans un mélange efficace de bonne foi et de sincérité. Explication qui a sans surprise fait sourciller plusieurs parents sur place… L’autre initiateur du projet, Félix Boulianne, est même allé jusqu’à présenter au public une soumission pour ce qu’on appelle un «Îlot multimatières», c’est-à-dire une structure qui sert à la fois de poubelle et de cendriers. Certains diront que la balle est maintenant dans le camp des «vrais» conseillers. «Plus qu’un exercice démocratique» La mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy, semblait ravie du travail accompli par les jeunes Julivillois. «Vous savez, c’est plus qu’un exercice démocratique ce qu’on vient de vivre. Vos projets, on les garde en banque, et ils peuvent influencer nos projets futurs», a-t-elle expliqué, juste après la séance. «Ce soir, vous marquez d’une certaine manière l’histoire de Sainte-Julie.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.