Actualités

Conseil d’agglomération : de nouvelles tensions à prévoir

Conseil d’agglomération : de nouvelles tensions à prévoir
Alain Dépatie, Martin Murray et Paul Leduc, respectivement maires de Saint-Lambert, Saint-Bruno et Brossard. (Courtoisie)
Pascal Dugas Bourdon
le 15 novembre à 13:20

De nouvelles tensions sont à prévoir, jeudi après-midi, lors du conseil d’agglomération de Longueuil.

Les maires dissidents invitent les citoyens qui sont insatisfaits de la gestion de l’agglomération à s’adresser au conseil pour faire entendre leurs voix. L’invitation a été lancée par une vidéo dans laquelle les maires rappellent leurs principales revendications.

«Comparativement aux citoyens de Longueuil, les citoyens des villes liées paient entre 245 $ et 525 $ de plus par année pour les services de l’agglomération», a avancé le maire de Saint-Bruno, Martin Murray.

«Nous demandons au ministre Coiteux de réformer la gouvernance de l’agglomération, ou bien de la démanteler», a quant à lui expliquer le maire de Saint-Lambert, Alain Dépatie.

Les relations au conseil d’agglomération sont houleuses depuis plusieurs mois, mais la tension a atteint son paroxysme lors de la dernière séance, le 20 octobre dernier.

Les maires de Brossard Paul Leduc et M. Murray avaient décidé de quitter l’assemblée au beau milieu du discours de fermeture de la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.

Cette dernière continue d’ailleurs d’affirmer que l’agglomération est profitable pour toutes les villes et que la hausse des coûts est attribuable aux dépenses des villes liées, et non pas à celles de l’agglomération.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.