Actualités

Concours de ramassage de piles : des écoles de la région participent

Concours de ramassage de piles : des écoles de la région participent
Juliette Poireau
le 26 février à 10:30

À l’occasion de la quatrième édition du concours annuel de recyclage de piles organisé par ENvironnement JEUnesse et Appel à Recycler, une dizaine d’écoles de la Rive-Sud ont participé au détournement de centaines de kilos de batteries de l’enfouissement.

Le Québec est la province canadienne qui se démarque le plus dans la récupération de piles depuis trois années consécutives. En effet, plus de 1,2 million de kilogrammes ont été ramassés pour l’année 2019.

Pour les deux organismes investigateurs du concours, les établissements scolaires sont « les champions » dans ce domaine. Depuis novembre, près de 20 tonnes de piles ont été amassées dans les écoles à travers le Québec.

Les résultats préliminaires de la compétition entre les quelque 250 établissements de la province sont désormais disponibles. Toutefois, tout peut changer, car certaines écoles n’ont pas encore comptabilisé leur score, et le dévoilement des gagnants aura lieu en mai prochain.

Au total, 18 bourses seront offertes pour un total de 11 750 $ de prix.

Sur le territoire couvert par TVRS, onze écoles concourent, notamment les primaires Paul-Chagnon de Saint-Hubert, Petits-Explorateurs et Bourgeoys-Champagnat de Longueuil, ainsi que Guillaume-Vignal de Brossard. Les secondaires Gérard-Filion de Longueuil, Jean-Leman de Candiac, Polybel de Beloeil et l’école d’éducation internationale de McMasterville se sont aussi prêtées au jeu. On remarque également la participation du cégep Édouard-Montpetit et du campus du cégep de Champlain à Saint-Lambert.

Pour le moment, avec les décomptes préliminaires, ces écoles ont amassé ensemble plus de 515 kg de piles.

« Au fil des années, on note une plus grande implication des citoyens dans le recyclage de pile, ça devient de plus en plus une habitude, ce qui est d’ailleurs notre mission », mentionne Catherine Gauthier, directrice générale d’ENvironnement JEUnesse.

Ainsi, cette initiative permet de récupérer et de réutiliser toutes les piles récoltées par les élèves. Elles sont pesées et triées avant d’être envoyées à différents transformateurs.

« Ce qui est intéressant avec les piles, c’est qu’on peut en faire toutes sortes de produits », soutient Mme Gauthier. Par exemple, on peut les récupérer pour fabriquer de nouvelles piles, ou encore des poêles et casseroles et même des bâtons de golf. Bien sûr, elles peuvent aussi être recyclées pour créer certaines matières comme de l’acier ou du plomb.    

Le fait de jeter ces piles engendre plusieurs effets néfastes. Catherine Gauthier soutient que : « certaines piles peuvent rejeter des produits chimiques dans les ordures et alors être dangereuses pour les éboueurs, ou bien contaminer le sol dans les sites d’enfouissement, voire prendre feu ».

Outre les établissements scolaires, plusieurs institutions participent aussi à la récupération de cette matière, et il existe de nombreux points de dépôt et des écocentres pour recycler ses piles.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.