Actualités

Comment annuler la pension alimentaire?

Comment annuler la pension alimentaire?
TVRS
le 03 février à 09:00

Image-Informelle.jpg

Chronique : Comment annuler la pension alimentaire?

Par
Thomas Stelmazuk-Côté, étudiant en droit 2019

Gilles vient de perdre son emploi, il n’est plus en mesure de payer la pension alimentaire de sa fille et il se demande ce qu’il peut faire.

Le droit à une pension alimentaire pour les enfants ou à titre d’ex-conjoint est une pierre angulaire du droit de la famille au Québec. Il est cependant important de savoir que ce droit n’est pas inattaquable et que la pension alimentaire peut être annulée. Certaines conditions doivent toutefois être rencontrées.

La partie qui demande la révision de la pension alimentaire doit prouver qu’il y a eu un changement significatif qui impose une annulation de la pension. Le meilleur exemple d’un tel changement est lorsque les revenus du débiteur ou du créancier de l’obligation alimentaire n’est plus le même. Cela pourrait se produire lorsqu’une des parties perd son emploi, ou obtient une augmentation de salaire significative par exemple.

Évidemment, d’autres changements peuvent justifier une annulation : la cohabitation du créancier avec un nouveau conjoint, le manque d’efforts de la part du créancier pour atteindre son autonomie, etc.

L’annulation d’une pension alimentaire peut être rétroactive s’il y a fraude, par exemple l’existence de fausses représentations, de déclarations trompeuses, etc. Il sera alors possible de demander le remboursement des paiements de pension alimentaire versés en trop.

L’exemple classique de demande d’annulation de pension alimentaire est celui de l’enfant majeur qui devient autonome financièrement. Les parents ont plusieurs options pour faire la demande d’annulation. Ils peuvent aller en médiation familiale où une entente peut être rédigée par un ou une médiatrice. Cette entente va ensuite être homologuée par le tribunal par un professionnel du droit. Les parents qui s’entendent peuvent aussi recourir au Service d’aide à l’homologation (SAH) en s’adressant à un bureau d’aide juridique. On n’a pas besoin d’être admissible à l’aide juridique. Un avocat déposera la demande d’annulation devant le tribunal. Certains parents choisissent de se représenter seuls et préparent eux-mêmes les documents, mais cette avenue peut être compliquée. Dans le cas où les parties ne s’entendraient pas, le procès avec chacun son avocat est toujours une option envisageable.

Note

L’information contenue dans le présent article est d’ordre général. Elle ne prétend pas répondre à tous les cas de figure. Pour de plus amples renseignements concernant le droit familial, téléphonez à la ligne d’information juridique d’Inform’elle au 450 443-8221 ou au 1 877 443-8221 (sans frais), ou consultez une personne exerçant la profession d’avocat ou de notaire.

 


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.