Actualités

Changements climatiques : Longueuil se nourrit du savoir-faire d’Équiterre

Changements climatiques : Longueuil se nourrit du savoir-faire d’Équiterre
Pascal
le 05 juillet à 00:00

Longueuil a demandé la collaboration de l’organisme Équiterre pour élaborer sa stratégie de réduction des gaz à effet de serre (GES) pour les prochaines années. La Ville compte ainsi concrétiser son appui à la Déclaration de l’hôtel de ville de Paris, signée lors de la COP21, en décembre dernier. Cette entente prévoit diminuer la quantité de GES émis chaque année par les villes du monde de 3,7 gigatonnes d’ici 2030 et d’effectuer une transition vers des énergies 100 % renouvelables pour 2050. La Ville croit pouvoir jouer un rôle important dans le domaine, notamment en matière de mobilité et de transports, «où [elle] se démarque depuis plusieurs années», a précisé Longueuil par communiqué. Parmi les initiatives dont Longueuil a souligné l’importance, notons le plan de mobilité active, le développement du réseau cyclable, la promotion des modes de transport actif, les voies réservées et l’implantation à venir de 28 bornes de recharge électrique pour voiture. «Ce partenariat avec Équiterre est un geste concret de plus qui consolide notre engagement à poursuivre la lutte aux changements climatiques et à offrir à nos citoyens un milieu de vie de qualité», a expliqué la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, qui prévoit des «conséquences désastreuses pour nos enfants» si rien n’est fait. La Ville poursuit comme prévu son partenariat avec l’Université de Sherbrooke, qui lui permettra notamment de mettre en place des indicateurs de performance.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.