Actualités

Centre de toxicomanie à Longueuil: frais illégaux imposés aux résidents

Centre de toxicomanie à Longueuil: frais illégaux imposés aux résidents
Aimée Lemieux
le 24 avril à 15:00

Un centre de toxicomanie de Longueuil impose des frais de 50 $ aux personnes hébergées qui couchent à l’extérieur, une pratique illégale qui pourrait impliquer des sanctions de Québec.

Selon les informations obtenues par le Journal de Montréal, plusieurs résidents du centre L’Essence Ciel ne sortent plus les fins de semaine en raison des frais exigés, ce qui nuit à leurs chances de ne plus consommer d’alcool et de drogue.

 

«La préparation à la sortie, c’est 50 % du travail. C’est facile entre les quatre murs du centre, il n’y en a pas de drogue. C’est un milieu protégé. C’est lorsqu’il sort qu’il est confronté à la réalité. S’il ne sort pas, tu fais quoi ? Tu l’aides comment ?», a indiqué au Journal de Montréal le président de la Coalition des organismes communautaires en dépendance, Nicolas Bédard.

 

En 2016, le gouvernement du Québec a octroyé 6 M$ aux 70 centres de thérapie de la province à la condition qu’ils ne demandent pas de frais de sortie des clients.

 

L’Essence Ciel a indiqué au quotidien ne pas avoir d’autre choix que d’exiger les frais supplémentaires parce que Québec lui accorde une subvention que si les clients dorment au centre.

 

Questionnée par le Journal de Montréal, la directrice du centre, Marie-Claude Coudé, a confirmé que les résidents devaient payer lorsqu’ils couchent à l’extérieur «afin de réserver leur place».

 

Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, dit avoir «immédiatement demandé au ministère d’effectuer des vérifications sur les informations reçues» par le Journal de Montréal.

 

«Nous avons déjà agi par le passé pour régler des situations similaires et nous ferons de même si la situation l’exige», a-t-il également ajouté.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.