Actualités

Candiac dévoile son quartier TOD

Candiac dévoile son quartier TOD
Photo : Ville de Candiac
Emilie Tremblay
le 30 avril à 10:00

La Ville de Candiac et la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) ont dévoilé officiellement les plans du quartier de la gare et donné le coup d’envoi à la première phase des travaux lundi.

Selon la Ville, le nouveau quartier TOD, pour Transit-Oriented Development, est un développement immobilier de moyenne à haute densité, structuré autour d’une station de transport en commun à haute capacité, soit la gare de Candiac. Le projet totalise une superficie de 45 hectares et une densité de 67 logements par hectare.

Candiac prévoit que le quartier sera constitué de plus de 3000 unités résidentielles, de commerces et d’espaces de bureau, d’une grande place centrale de 10 000 m², de plusieurs parcs et espaces verts totalisant près de 59 000 m². Les plans révèlent aussi des parcours piétonniers et cyclables et un accès au train de banlieue qui relie Candiac au centre-ville de Montréal et qui fera le trajet en 40 minutes. Selon la Ville, le projet constituera des investissements projetés de plus de 1 milliard de dollars.

Les travaux devraient commencer ce printemps avec la construction de 600 unités, réparties en maisons de ville de 2 et 3 étages et en habitations multifamiliales de 4 à 7 étages.

Il s’agit du premier quartier du genre retenu par la CMM. Celui-ci doit faire la démonstration des grands principes de développement durable et du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) de la CMM.

Plusieurs installations seront mises en place dans le cadre d'un objectif de développement durable, dont la réutilisation des eaux de pluie, l’éclairage intelligent des rues, la mise en avant du transport actif et collectif, ainsi que des toits blancs ou verts et l’utilisation d’énergies renouvelables.

À cela s’ajoute un volet social, dans lequel les infrastructures se doivent de miser sur l’accessibilité universelle et les aménagements doivent être conçus pour des usages collectifs et récréatifs, et un volet économique, dans lequel un secteur d’emploi intéressant doit être inclus au projet.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.