Actualités

Candiac : une manifestaion interrompt le service du train de banlieue

Candiac : une manifestaion interrompt le service du train de banlieue
Juliette Poireau
le 10 février à 09:00

Depuis tôt ce matin, les usagers du train de banlieue sont dans l’impossibilité de monter à bord à la gare de Candiac en raison d’une manifestation perpétuée par des membres de la communauté Mohawk de Kahnawake en appui avec la contestation de leurs confrères contre la construction du projet de gazoduc Coastal GasLink en Colombie-Britannique.

Le service du train de banlieue de la ligne exo4 Candiac est interrompu pour toute la journée du 10 février et on ne connait toujours pas la durée de cette interruption. L’agence de transport a déployé une trentaine d’autobus aux gares Candiac, Delson, Saint-Constant et Sainte-Catherine pour permettre aux clients de se diriger vers le terminus Mansfield du centre-ville de Montréal.

Toutefois, concernant la tempête hivernale qui sévit sur la province, presque l’ensemble du réseau de transport routier arbore un temps d’attente considérable pour circuler. De nombreux bus affichent des retards allant jusqu’à 30 minutes.

Pour le moment, seulement deux manifestants bloquent le passage du train à Kahnawake, brandissant des pancartes où est inscrit : « No pipeline » et « We stand with you ».

Cette contestation paralyse plusieurs voies ferroviaires au Québec et ailleurs au pays en guise de solidarité. Les protestataires militent aux proximités des rails du Canadien Pacifique (CP) contre le projet de gazoduc GasLink, en Colombie-Britannique, qui doit traverser le territoire autochtone des Wet'suwet'en sans avoir été approuvé par les chefs de la communauté.  

Par ailleurs, plusieurs trains de VIA Rail Canada ont dû être annulés depuis jeudi soir. Ces trains assurent des liaisons entre Montréal et Toronto et entre Ottawa et Toronto. Une manifestation s’est érigée au bord des voies ferrées en Ontario.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.