Actualités

Budget 2017 de Longueuil : hausse modeste du compte de taxes

Budget 2017 de Longueuil : hausse modeste du compte de taxes
La mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire (Pascal D.B. / TVRS)
Pascal Dugas Bourdon
le 01 décembre à 18:00

Les Longueuillois verront leur compte de taxes augmenter de 0,5 %, en 2017, soit en deçà de l’inflation, tandis que le budget de la Ville augmentera de 1,5 % par rapport à l’année précédente.

Pour la propriété unifamiliale moyenne, d’une valeur de 273 000 $, le compte de taxes municipales sera donc 13 $ plus cher que l’an dernier.

La mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, était pour le moins ravie du budget présenté à ses citoyens, allant même jusqu’à dire «mission accomplie».

«Nous avons réussi à contrôler nos dépenses tout en développant notre ville, et en maintenant un niveau de service pour nos citoyens», a-t-elle résumé.

«Les finances sont enfin saines à Longueuil», a-t-elle indiqué, lançant du coup une flèche aux administrations précédentes.

Par ailleurs, Longueuil a diminué de façon assez importante le coût de la collecte des déchets, grâce à une renégociation des contrats et à la mécanisation du processus de collecte.

Augmentation de la quote-part à l’agglomération

Comme la richesse foncière a augmenté à Longueuil, la Ville devra augmenter de 2,1 % la part qu’elle doit verser à l’agglomération, soit 3,2 millions $ supplémentaires.

À savoir si cette somme saura calmer la gronde des maires dissidents, Mme St-Hilaire a simplement dit qu’il faudrait leur poser la question, mais que, de son côté, elle n’y voit pas de problème.

«Quand une ville fait davantage de développement économique […] ç’a des impacts sur sa quote-part, et cette année, ç’a adonné que c’est Longueuil qui paie plus au niveau de la quote-part. Malgré tout ça, grâce à une gestion rigoureuse, on a réussi à limiter le fardeau fiscal de nos citoyens», a-t-elle simplement expliqué.

Par ailleurs, ce matin avait lieu une rencontre en vue de l’adoption du budget d’agglomération, la semaine prochaine.

Selon Mme St-Hilaire, les trois maires ont refusé l’invitation, sans donner de raison particulière. Seul Jean Martel, maire de Boucherville, était présent. M. Martel ne fait pas partie de ce mouvement qui cherche à réformer l’agglomération.

Rappelons que le plan triennal d’immobilisations de Longueuil, adopté en septembre dernier, prévoit des investissements de 375 millions durant cette période, dont 140 millions dès 2017


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.