Actualités

Brossard rompt le contrat avec Netlift

Brossard rompt le contrat avec Netlift
Courtoisie: Université de Montréal
Aimée Lemieux
le 22 novembre à 14:23

L'administration de Doreen Assaad résilie le contrat avec l'entreprise de transport social Netlift.

La décision a été adoptée à l'unanimité mardi soir, à l'occasion du premier conseil municipal depuis les élections.

 

Un avis de défaut faisant état de la «non-conformité des services ou des engagements prévus au terme du contrat» a été transmis à l'entreprise montréalaise le 22 septembre dernier.

 

Le délai accordé à Netlift a expiré le 23 octobre sans que l'entreprise remédie «aux défauts identifiés par la Ville».

 

«La résolution de ce soir s'inscrit dans la poursuite des actions prises par la Ville depuis les derniers mois. [...] La Ville n'a pas d'autres choix que de résilier le contrat», a tranché la mairesse de Brossard.

 

Le Courrier du Sud révélait dernièrement que la firme montréalaise Netlift, qui a obtenu un projet pilote de covoiturage avec la Ville de Brossard, aurait été payée 91 200$ pour moins de 200 déplacements effectués en cinq mois.

 

Cette facture salée aurait causé de vives tensions entre la Ville et Netlift, si bien que Brossard a finalement décidé de mettre un terme à ses activités sur le territoire.

 

L'entreprise se présente comme une plateforme «qui permet de connecter les résidents d'une ville qui partagent le même trajet quotidien pour voyager ensemble».

 

Notons qu'en vertu de l'entente, la Ville s'était engagée à payer une partie de la facture des utilisateurs brossardois.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.