Actualités

Bretelle de l’autoroute 30 à Varennes : quatre fois plus chère que le montant estimé au départ

Bretelle de l’autoroute 30 à Varennes : quatre fois plus chère que le montant estimé au départ
Pascal Dugas Bourdon
le 26 août à 14:35

Le coût de réalisation de la bretelle d’autoroute qui reliera la route 229 à l’autoroute 30, à Varennes, sera quatre fois plus élevé que l’estimation qu’avait faite la Ville il y a un peu plus de deux ans. En mai 2014, Varennes avait estimé le coût de construction de cette nouvelle sortie d’autoroute à 700 000 $. Or, en vertu d’un appel d’offres public conclu cet été, le contrat a finalement été octroyé au coût de 2,8 millions. Varennes paiera seule la facture. «Lorsqu’on a fait l’annonce, il y a trois ans, on se basait sur les estimations de notre service des travaux publics et du génie. […] Mais depuis trois ans, il y a des exigences du ministère des Transports qui ne faisaient pas partie de notre planification, mais auxquels on n’a pas le choix [de se conformer]», a résumé le maire Martin Damphousse, en entrevue à TVRS. Le maire donne en exemple le réaménagement de la route pour l’accès aux stationnements de certains commerces, la modification du réseau d’électricité d’Hydro-Québec ou encore l’installation d’un feu de circulation à la sortie de la bretelle. Des conditions imposées par le ministère des Transports, mais que Varennes n’avait pas pris en compte dans son estimation de départ. «Ce sont des coûts qu’on ne peut pas imposer aux commerces, et qu’il faut donc assumer, croit M. Damphousse. «À partir du moment où on s’engage [à payer la totalité de la facture], et qu’il y a des frais additionnels, je me vois très mal aller voir les villes voisines […] et les entreprises [pour leur demander de contribuer].» Le maire a indiqué qu’il savait, au départ, qu’il y aurait «des coûts inhérents» à la construction de la bretelle, et que le montant allait sans doute dépasser les 700 000 $. «On ne l’a pas mentionné lorsqu’on a fait les premiers communiqués de presse il y a trois ans. […] On aurait pu en parler, d’une estimation de coût, mais on ne savait pas du tout [à combien ça s’élèverait la facture finale].» Augmentation des revenus Selon le maire, le secteur industriel Novoparc, en 2009, générait 16 000 $ de revenus annuels en taxes pour Varennes. Aujourd’hui, ce chiffre aurait augmenté drastiquement à 2,7 millions $. «En quelques années, cette bretelle va donc se payer en totalité, et elle sera là pour les trente prochaines années», a précisé M. Damphousse, qui ne semble pas s’inquiéter de la capacité de la Ville à payer. D’ailleurs, Varennes a commencé plus tôt cette semaine la construction de la bretelle. L’excavation a déjà commencé et les travaux de voirie devraient s’amorcer sous peu. La construction s’étalera jusqu’au milieu de l’automne, dépendamment de la météo.      


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.