Actualités

Boucherville : la résidence Havre Providence pourrait être forcée de disparaître

Boucherville : la résidence Havre Providence pourrait être forcée de disparaître
Pascal Dugas Bourdon
le 23 février à 13:24

La résidence Havre Providence de Boucherville pourrait devoir fermer ses portes dès le 2 juillet, menaçant ainsi les emplois d’une soixantaine de salariés, dont plusieurs infirmières auxiliaires et préposés aux bénéficiaires.

Cette maison accueille des patients qui quittent l’hôpital Pierre-Boucher et qui sont en entente d’une place en CHSLD ou d’un retour à domicile.

Surpris par l’annonce de cette éventuelle fermeture, le syndicat des Métallos, qui représente les salariés de l’établissement, se dit prêt à «collaborer avec le propriétaire […] pour trouver des solutions permettant d’éviter cette fermeture, dans le respect de l’intérêt de ses membres et des résidents.»

De son côté, la partie patronale est dépendante d’une entente avec le CISSS de la Montérégie-Est pour mener à bien ses activités. Le Havre Providence se dit dans l’«impossibilité» d’accepter une prolongation «aux conditions du contrat actuel, largement déficitaire».

La résidence dit déjà devoir géréer «de lourds déficits» pour satisfaire les demandes du CISSS.

Même si le Havre Providence dit «apprécier» la collaboration annoncée du syndicat, elle croit toutefois «qu’il faut des preuves concrètes de coopération au niveau financier, autant du CISSS de la Montrégie-Est, du Syndicat, du personnel et des fournisseurs, avant de pouvoir susciter des espoirs réalistes de non-fermeture».


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.