Actualités

Augmentation des fraudes reliées à l'Agence de revenu du Canada

Augmentation des fraudes reliées à l'Agence de revenu du Canada
Aimée Lemieux
le 09 août à 15:40

Le nombre de citoyens de l’agglomération de Longueuil ciblés par des arnaques reliées à l’Agence de revenu du Canada (ARC) est en hausse significative depuis le début de l’année. Le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) met en garde contre cette « recrudescence ».

 

En 2016, 15 fraudes de cette nature ont été signalées à la police de Longueuil, puis 4 en 2017. Le plafond a toutefois été atteint depuis le début de l’année : entre le 1er janvier et le 31 juillet, 27 personnes ont été escroquées.

 

En se présentant comme un fonctionnaire de l’Agence de revenu du Canada, le fraudeur explique à la victime qu’elle doit une certaine somme d’argent au gouvernement et lui demande ensuite de fournir ses renseignements personnels.

 

Quelques éléments peuvent toutefois déterminer s’il s’agit d’un arnaqueur. Dans un premier temps, le gouvernement fédéral ou provincial « ne demandera jamais de payer une dette immédiatement », note Mélanie Mercille, porte-parole du SPAL. Dans un document officiel envoyé par la poste, un délai « pour payer ou contester » sera proposé.

 

Au téléphone, les fraudeurs peuvent se montrer « persistants » et « agressifs verbalement », note Mme Mercille. « Ils tenteront de vous mettre dans un état d’urgence » pour mieux soutirer l’argent.

 

Par ailleurs, si un formulaire ou un document est demandé par un citoyen, celui-ci sera envoyé par courriel, mais il s’agit « du seul cas où l’ARC envoie des courriels qui contiennent des liens ». Parallèlement, les communications se font « toujours » dans les deux langues officielles.

 

Dans l’ensemble, il est conseillé de ne donner aucune information personnelle par courriel ou message texte, ni de numéros de carte de guichet par téléphone.

 

Les courriels qui demandent des informations personnelles ne doivent également pas être ouverts.

 

Mélanie Mercille rappelle que « dans la majorité des cas », l’argent ne sera « pas récupérable » puisqu’il est souvent transféré outre-mer.

 

Toute victime de fraude est invitée à communiquer avec le 911. Les personnes qui ont divulgué leur numéro d’assurance sociale doivent contacter immédiatement Équifax ou Trans-Union.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.