Actualités

Au bord du gouffre I

Au bord du gouffre I
Aline et Gaetan
le 21 février à 19:30

Lors du colloque sur l’amélioration sur le Régime de rentes du Québec, en novembre 2015, Michel Lizée, professeur retraité de sciences économiques à l’UQAM a soutenu qu’une personne retraitée, pour maintenir son rythme de vie, a besoin d’une rente correspondant à environ 70 % de son salaire au moment où elle était au travail.

Au RREGOP, le calcul de la rente est fait sur le salaire moyen des cinq (5) meilleures années. C’est déjà un recul du niveau de vie.

S’ajoute à cela la désindexation de 1982 à 1999 à l’IPC-3% (TAIR)[1]. C’est la dégradation désastreuse du rythme de vie pour les retraités concernés. Cette désindexation perdure depuis quelque 34 ans. Les effets ne s’arrêteront pas sauf si le gouvernement intervient concrètement.

Un exemple : la rente d’une personne retraitée, après 35 ans de service et 17 ans de retraite, ne vaut plus que 55 % de sa valeur. Et ce n’est pas fini.

C’est cela ne pas suivre le coût de la vie et c’est cela la bassesse de s’appauvrir.

Y aura-t-il un élu à l’Assemblée nationale qui saura réagir avant qu’il ne soit trop tard pour nous?

Aline Couillard, retraitée

Saint-Hyacinthe

alinec@cgocable.ca

Gaétan Morneau, retraité

Boucherville

morneauga@videotron.ca

TAIR : taux d’augmentation de l’indice des rentes


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.