Actualités

Alain Therrien officiellement candidat pour le Bloc québécois dans La Prairie

Alain Therrien officiellement candidat pour le Bloc québécois dans La Prairie
Emilie Tremblay
le 13 août à 11:20

Le Bloc québécois a confirmé, lundi soir, que Alain Therrien représenterait le parti aux élections fédérales du 21 octobre prochain dans la circonscription de La Prairie.

Il affrontera le député libéral sortant, Jean-Claude Poissant, la candidate conservatrice, Isabelle Lapointe, ainsi que la candidate du Parti vert, Barbara Joannette.

Rappelons que M. Therrien a été député de Sanguinet pour le Parti québécois de 2012 à 2018. Il a notamment occupé le poste de ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur dans le gouvernement de Pauline Marois.

Selon le candidat, plus de 230 personnes étaient présentes lors de la soirée d’investiture. « On sentait vraiment une effervescence. Si le Québec ressemble à ça le 21 octobre, c’est un beau cadeau que le Bloc québécois va recevoir! »

M.Therrien a également affirmé que la Montérégie était un territoire important pour son parti. « Le fait que notre chef se soit installé sur la Rive-Sud est très révélateur. Tous les comtés autour de celui de Yves-François Blanchet, on pense qu’on peut aller les chercher. »

Il admet cependant que déloger le député sortant sera un défi, tout en affirmant que la candidature de Jean-Claude Poissant comportait des failles. « Son premier handicap, c’est que son chef, Justin Trudeau n’est clairement pas à la hauteur de sa profession. […] Le deuxième, c’est que M. Poissant travaille pour un parti canadien. Il ne peut pas agir en faveur des citoyens puisqu’il est dans un parti qui sert les intérêts du Canada, et ces intérêts ne sont pas les nôtres. »

Le chef du Bloc, également présent lors de la soirée, a affirmé que la réputation du candidat n’était plus à faire dans la région. « Il n’est pas du genre à lâcher le morceau quand vient le temps de défendre notre économie, notre agriculture, nos valeurs et notre projet de pays dans lequel on n’aurait pas besoin de se battre avec Ottawa pour que nos choix de société soient respectés. »

La gestion de l’offre sera un cheval de bataille pour M. Therrien qui a virulemment critiqué les accords de libre-échange conclus notamment par le gouvernement de Justin Trudeau. « Quand le Bloc était fort à Ottawa, le Canada a signé des accords de libre-échange avec 16 pays sans une seule brèche dans la gestion de l’offre. Depuis, nos agriculteurs ont été sacrifiés trois fois de suite et même les promesses de compensations ne sont pas respectées. C’est ça, la différence que le Bloc québécois peut faire pour les gens de La Prairie. »


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.