Actualités

Réaménagement d’une partie de la cour de l’école George-Étienne-Cartier

 Réaménagement d’une partie de la cour de l’école George-Étienne-Cartier
Emilie Tremblay
le 07 octobre à 14:50

Une partie de l’asphalte dans la cour de l’école George-Étienne-Cartier sera retirée pour faire place à des espaces verts et des zones d’ombre.

C’est ce qu’a annoncé le Conseil régional de l’environnement de la Montérégie (CRE Montérégie) en partenariat avec la Commission scolaire Marie-Victorin (CSMV) dans le cadre de l’initiative Sous les pavés.

Cette initiative veut réduire les espaces minéralisés, comme les surfaces en asphalte, qui envoient les eaux pluviales dans les égouts et interrompent le cycle de l’eau. Selon le comité organisateur de l’école George-Étienne-Cartier, plusieurs avantages découleront de ces nouveaux aménagements : la diminution de la température due à l’ombre créée par la plantation d’arbres, un meilleur écoulement de l’eau de pluie et l’embellissement avec l’aménagement d’espaces verts.

« Par l’aménagement d’espaces végétalisés, nous souhaitons surtout offrir un environnement qui favorisera la réussite de nos élèves. Au-delà du milieu scolaire, c’est également le milieu de vie des citoyens qui bénéficiera de ce projet novateur, lequel misera d’ailleurs sur la participation conjointe de la communauté et de l’école », a affirmé Carole Lavallée, présidente de la CSMV.

Comme l’école fête ses 50 ans cette année, les élèves planteront également 50 arbres sur le terrain adjacent à l’école dans le cadre d’un partenariat avec la Ville de Longueuil.

Le projet a aussi été appuyé financièrement par Catherine Fournier, députée de Marie-Victorin. « Lorsque je me suis rendue à l’école George-Étienne-Cartier au printemps dernier pour y rencontrer des élèves, la direction et le personnel m’ont directement fait part de leur volonté de verdir leur cour d’école, actuellement un îlot de chaleur.[…]L’embellissement des cours d’école de notre circonscription constituant l’un de mes engagements comme députée de Marie-Victorin, je suis en outre fière d’appuyer financièrement cette initiative novatrice, en espérant qu’elle puisse faire son chemin et inspirer, à terme, l’ensemble de nos écoles », a affirmé Mme Fournier.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.